Dernière journée entre montagne et rapides

Vendredi, last day in Jackson, ensuite Laramie, Denver et …. la France.

Lever tôt pour partir une dernière fois randonner au pays des ours. Cette fois-ci nous avons choisi de retourner au Phelps Lake en l’abordant par l’autre côté, en allant vers Death Canyon, tout un programme ! L’avantage de randonner tôt c’est qu’il n’y a presque personne. L’inconvénient de randonner tôt c’est … qu’il n’y a presque personne !!! Et mes deux acolytes refusent obstinément de faire du bruit comme il est préconisé ! La vue totalement « ouf » sur le lac me fait oublier les éventuelles ours (grizzlis ?) qui nous observent certainement en se léchant les babines. Rando assez sportive, au milieu d’un végétation parfois exubérante, et la surprise au moment de commencer à rebrousser chemin pour rentrer fut de se retrouver nez à nez avec une petit groupe de biches. Superbe ! Photos un peu ratées hélas, pas le bon objectif choisi ce matin ! Quel bonheur ces heures passées à marcher dans cette nature tellement magnifique. L’idée de revenir un jour est dans nos  esprits, et pourquoi pas  camper en « backcountry », c’est à dire en camping sauvage (campsites proposés, et si on est près d’un lac il est possible de faire du feu. Feu = chaud = faire fuir les grosses bébêtes !). Un nouveau rêve !

Retour at home pour un déjeuner rapide sur la terrasse, et en route pour la descente des rapides de la Snake river en Raft en équipe avec une famille très upper class de LA, venue pour voir l’éclipse, le truc dont tout le monde parle ici. Sympas au final même si un peu centrés sur leur jolie petite vie de riches californiens. Bonne douche bien froide à plusieurs reprises, même le hasard a bien fait les choses : nos coloc de raft en ont reçu beaucoup plus !!!

Last shopping, rangements et un bon diner au resto, Gun and Barrels, tout un programme, cuisine de l’ouest, animaux empaillés, armes. Si on avait un doute…. on est bien dans l’ouest américain !

Il est l’heure de boucler les valises, samedi matin départ pour Salt Lake city pour Gilles (via un mall pour des achats Victoria Secret !! hé hé), pour Laramie pour nous deux, puis deux jours à Denver. Une fois de plus cet échange de maison nous a apporté bien plus qu’espéré. Beaucoup plus qu’un simple arrangement économique, c’est un échange de vies. Se sentir chez soi, sentir l’attention que l’autre a porté à préparer son home sweet home pour nous, voilà la magie de ce système de « tourisme existentiel ».

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :