Back home

Quand il est l’heure de rentrer…

M. et Mme prennent leur avion ce matin à Bergen pour Oslo, puis de Oslo à Paris, pendant que M. et Mme Bis s’envolent vers Paris via Amsterdam.

Le soleil et le ciel bleu sont au rendez-vous ce matin et le décollage est un vrai plaisir pour les yeux ! Survol des fjords et des hauts Plateaux de l’Hardangervidda NP avec ses glaciers. Vu d’en haut ce paysage est réellement grandiose. Il est amusant après de repérer sur une carte ce que nous avons photographié.

Vols sans problème, une 50aine de minutes de retard pour notre premier vol, mais aucun souci de correspondance, pas de course folle dans les couloirs de l’aéroport comme à Philly en 2017, et des infos très régulière sur l’application de la compagnie sur mon téléphone. Nous avons volé sur Norwegian pour nos trois vols et nous sommes très satisfaits. Avoir l’application sur son téléphone, quelle que soit la compagnie est réellement un plus (billets, cartes d’embarquement, infos vols etc…). Les avions sont propres, le personnel agréable, plutôt jeune, et il y a de la place pour les jambes, même si pour 2 heures de vol ce n’est pas super important.

A Bergen et Oslo, l’enregistrement est entièrement automatique : Vous imprimez vos étiquettes bagages, vos cartes d’embarquement si vous voulez une version papier, et ensuite vous déposez vos valises soute sur un tapis vous scannez l’étiquette et hop votre valise s’en va toute seule. Sauf quand la balance a des vapeurs et qu’elle refuse la valise ! Un petit tour au guichet classique et une nouvelle balance (qui faisait le yoyo entre 19 et 21 kg !!) avec un employé bien cool qui s’en fiche un peu que vous dépassiez ou pas d’ailleurs les 20 kg). Pas d’attente du tout, tout est fluide. A Paris et dans mes précédents voyages j’avais juste imprimé les étiquettes, il fallait passer par la case « humaine » de la dépose bagages. En tout cas, nos valises étaient au rendez-vous à Oslo et à Paris.

Waiting…

Pour les achats de souvenirs, il y a tout ce qu’il faut à l’aéroport d’Oslo en zone internationale (pas trop à Bergen, mais nous étions dans la zone des vols domestiques), il y avait des peaux de rennes un peu moins cher qu’à Oslo et Bergen !!!! Mais non !!!! Je n’en ai pas achetées !

Arrivés à Paris, il est 20h30, il fait 38°C, M. et Mme filent à leur hôtel favori le Citizen M, à 5mn de marche de Roissy Pôle. Petite soirée climatisée, cocktail pour Mme, verre de vin blanc pour M. et une délicieuse planche de charcuterie et fromages pour nos papilles de françaises un peu en souffrance pendant ces trois semaines !

Bergen

Sous la pluie, et au soleil, Mrs et Mmes découvrent Bergen

Le temps a décidé de rester gris, et carrément pluvieux, ce matin ! La route entre notre joli fjord et Bergen reste donc grise et l’horizon très bouché !

Après avoir rendu notre voiture chez AVIS en centre ville (je recommande ce loueur après des années à louer chez Budget, même maison, mais le service chez Avis m’a semblé nettement mieux), nous avons rejoint notre appartement Airbnb sur une petite place charmante et toute calme quasiment en plein centre de Bergen. J’ai mis le lien car c’est vraiment une bonne adresse et Erik le propriétaire est très agréable et accueillant, prenant nos bagages en charge bien avant l’heure prévue du check in.

Notre airbnb sur sa petite place

Nos premières déambulations dans Bergen, vers le fameux quartier de Bryggen sont un peu perturbées par la foule. Non seulement cette ville est hyper touristique, mais en plus la Tall Ship races est ici, à quai, pour 3 jours. Si la présence de ces magnifiques vieux gréements est un plus, cela entraine un afflux de personnes sur les quais qui gâche un peu la visite. Il pleut, il y a du monde…. la bonne humeur normande vacille quelques minutes, mais il y a beaucoup d’autres endroits à voir un peu en dehors de Bryggen et là il n’y a vraiment plus grand monde.

Lire plus