Wild wild west

jackson-hole-wyoming-600w

Here we are ! Jackson, Wyoming ! Aterrissage superbe hier soir, soir qui était notre aube du lendemain…, au milieu des montagnes. Nos vols se sont très bien passés (pas mal du tout American Airlines soit dit en passant), et la connexion à Dallas s’est très bien passée malgré son « univers impitoyable » et les élucubrations de l’ami Donald concernant l’entrée sur le territoire. Nous n’avons jamais passé les contrôles d’immigration aussi facilement et rapidement !

Nous avons trouvé la voiture de Jean et Jim comme convenu sur le parking et après un peu de shopping alimentaire d’urgence, avons trouvé la maison dans le noir total, et sans croiser d’animaux effrayants.

Là nous en sommes, en tout cas pour moi, à « 5 heures du mat…. je ne dors plus » malgré la mélatonine ! Jef tente de s’accrocher au sommeil, moi j’attends le lever du jour dans le salon pour découvrir le paysage autour de la maison (en espérant apercevoir non pas un ours, mais éventuellement un Moose ou une marmotte, ou… peut-être juste un chien  !

La maison est énorme ! Le lit est à sa mesure, et je me demande même si le lit ne fait pas à lui tout seul la surface de notre chambre au moulin ! Jean et Jim doivent avoir l’impression de passer des vacances dans une Tiny House dans notre petit moulin !

Au programme de la journée, découvrir les environs, programmer nos balades à Yellowstone, à Grand Téton, et…. trouver des Playmobils, dans la précipitation du départ, j’ai oublié Monsieur et Madame dans la cuisine !!! Mais bon je vais trouver une solution !!!

Donc aventures aux pays des cowboys et des grizzlis à suivre sur cette page ou sur celle de Monsieur et Madame (onglet sous le titre du blog), et surtout pas d’inquiétude, nous avons trois sprays anti ours dans le garage et toute les consignes à faire ou ne pas faire face à ces jolis plantigrades … J’étais bien contente hier soir que la porte du garage soit automatique, ce qui m’a permis de décharger la voiture à l’intérieur et pas dans le noir absolu à l’extérieur !

@ plus !

 

Balades@2

Au début, les balades se faisaient, ici ou ailleurs, tout près ou très loin, à deux, puis à trois, puis à 4 et enfin à 5 pour notre plus grand bonheur. Le temps passant hélas bien trop vite, nous avons continué nos balades à 4, à 3 et de plus en plus souvent à 2 ! Voilà donc le premier des mes billet « Balades@2 ».